DLI - Bannière 2021.png

L'objectif en dessous de cette transaction

Lorsque vous revenez du travail, vous croisez souvent une jeune fille et un jeune garçon qui discutent avec des automobilistes en face du parc du coin.

« Au moins, lui, il paie et me tape pas trop fort! Je le vois pas souvent, mais c’est de l’argent facile! En tout cas, moins difficile que le reste… J’espère que ma famille et mes amis le sauront jamais, ils pourraient penser que je suis homo. » (Mathieu, 16 ans)
 

Dans ce milieu, les garçons et les hommes sont souvent vus comme les exploiteurs, les recruteurs, les proxénètes ou comme clients. Pourtant, les garçons, les personnes trans et les personnes issues des diversités de genre peuvent aussi vivre de l’exploitation sexuelle. L'une des conséquences observées est la présence de questionnements face à l'orientation sexuelle, bien qu'un garçon en situation d’exploitation sexuelle n’est pas nécessairement homosexuel, malgré les rapports en contexte d’exploitation. Même si cette réalité affecte davantage les femmes et les filles, il n’en demeure pas moins que l’exploitation n’a pas de genre et que des conséquences importantes en découlent pour les personnes touchées¹.

 

¹ Willis, 2013